• PKF Center

Sport et compensation

J’ai décidé d’intituler cet article sport et compensation mais il aurait pu porter l’expression : « Après l’effort le réconfort ! ». Il arrive parfois que des personnes se disent : « J’ai fait un bon entrainement ; ce soir, c’est pizza ! » ou encore décident d’aller au sport, car un gros week-end les attend. Inversement, il leur arrive de moins manger, car elles n’ont pas le temps d’aller au sport.


Nous vivons dans une aire où le sport et l’alimentation sont devenus des outils pour perdre du poids ou encore prendre la masse ou simplement modeler notre corps selon les codes. Le sport permet d’augmenter notre dépense énergétique totale (brûler des calories), les régimes/ les diètes permettent de diminuer ou de moduler l’apport calorique à sa convenance. Mais est-ce que cela sert-il réellement que à ça ?

A ce stade, faire du sport ou manger n’ont plus de réelles valeurs de plaisir. C’est-à-dire que manger devient un supplice ou une récompense et faire du sport devient une obligation ou une punition. Lorsqu’on en arrive à ce stade, il est nécessaire de se poser les bonnes questions.


Pour quelles raisons fais-je cette diète ? Est-ce que mon corps mérite réellement que je le frustre pour arriver à mes objectifs ? Inversement, est-ce que me tuer des heures au sport au risque de me blesser est une raison suffisante ?

Attribuer des valeurs erronées à la pratique du sport et à l’alimentation engendre de la frustration. C’est à ce stade que l’un comme l’autre devient une manière de compenser. J’entends souvent ceci : « Ça sert à compenser les excès. ». Mais qu’est-ce qu’un excès ? Avant tout, manger devrait être synonyme d’un moment de plaisir, convivial, en compagnie et ensuite définir qu’il nous permet d’apporter de l’énergie à notre corps, de lui procurer ce dont il a besoin.


Concernant l’’activité sportive, c’est pareil ! Elle permet, en effet, d’augmenter nos dépenses énergétiques, de créer de la masse musculaire ou encore de perdre de la masse grasse, mais n’est-elle réellement utile qu’à cela ? Quel est votre réel facteur de motivation ? Avoir un corps dit « parfait » ou être en bonne santé ? La pratique régulière d’une activité sportive permet bien plus, comme par exemple, d’améliorer certains facteurs biologiques et psychologiques en diminuant le niveau de stress et d’anxiété, augmenter sa confiance en soi en ressentant une certaine fierté post coaching, avoir de l’énergie, ralentir son rythme cardiaque au repos ou encore améliorer sa circulation sanguine.


Une alimentation équilibrée et la pratique du sport de façon régulière sont deux composantes d’un mode de vie sain. C’est en les incluant à votre quotidien et en vivant avec et non pas en fonction que vous vivrez de manière plus sereine avec votre corps.



Flavia Negro – Diététicienne Dipl. HES

74 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout